Vannetaises, Vannetais,

  Entrepreneur de 39 ans, né à Vannes et y ayant toujours vécu, je suis notamment connu localement pour être le fondateur d’un grand Festival sur le territoire du Pays de Vannes. 

  Ma volonté de m’engager dans l’action publique a commencé il y a déjà 20 ans sans jamais faillir. À 24 ans, en 2004, j’ai été candidat aux élections départementales de Vannes-Ouest. En 2008, j’ai participé une première fois aux élections municipales sur une liste sans étiquette et sans partis

  Aujourd’hui, j’observe, avec regret, que de nombreux leaders politiques de gauche et de droite de l’agglomération Vannetaise, historiquement adversaires, soutiennent désormais la politique de l’actuel gouvernement. Comme si les clivages politiques d’hier n’avaient jamais existé ce qui pose la question de la sincérité de leur engagement. Le pays est en marche vers la pensée unique !

  Gaulliste social de conviction, je ne me reconnais pas dans la politique menée au niveau hexagonal par La République en Marche qui favorise la finance internationale au détriment des retraités, des entrepreneurs et des salariés. 

  Le gouvernement tente de créer un nouveau clivage qui lui est favorable où le RN serait la seule alternative.

  Au cours du dernier mandat, j’ai pu constater un ralentissement du développement de la ville ainsi que la dégradation de son image :
— De nombreux quartiers sont gangrenés par le trafic de drogue et les opérations policières, seules, ne font que déplacer le problème ;
— Hausse inquiétante de l’insécurité ;
— Les associations commerçantes du centre-ville et du port se font la guerre depuis plusieurs mois ;
— Un projet d’aménagement de la Rive Gauche est repoussé aux Calendes Grecques et ne correspond pas au besoin de la ville de Vannes et des Vannetais ;
— Les nombreux blocages de dossiers causés par la mésentente entre Vannes Agglo et la ville de Vannes ont pénalisé le développement de notre territoire durant le précédent mandat.

  Cette situation désolante m’a poussé à prendre mes responsabilités et à m’engager afin d’agir pour apporter des solutions pour apaiser la vie de la Cité.

  Je suis candidat aux prochaines élections municipales en tant que tête de liste « Vannes au Cœur ! », issue de la société civile, de sensibilités politiques diverses et sans étiquette, afin de défendre un projet local, de bon sens et concret, dont voici quelques mesures
— Privilégier une économie diversifiée face au « tout-tourisme » ;
— Plus de transparence dans la vie politique ;
— Revitaliser le centre-ville et ne plus développer à tout va les grandes zones commerciales ;
— Recréer une vie de faubourg dans nos quartiers ;
— Sauvegarder les espaces naturels et protéger les bassins versants ;
— Défendre l’implantation d’une gare multimodale et d’un quartier d’affaire au niveau de la gare ;
— Faire construire un nouvel échangeur au niveau de Bilaire pour fluidifier la circulation et désengorger l’hôpital de Vannes ;
— Lutter activement contre la spéculation immobilière ;
— Défendre une politique en faveur de la langue bretonne et un réseau de bus plus efficace ;
— Création d’une police de proximité et plus de présence la nuit ;
Découvrez l’ensemble de nos 80 premières mesures ! 

  Face au bloc des trois listes Macron-compatibles (Robo, Le Mestre, Uzenat), j’appelle les électeurs des deux rives à soutenir notre liste 100 % NON MACRON-COMPATIBLE, pour un renouvellement des élus et des pratiques politiques.

  Rejoignez-nous !
  Yann Le Baraillec, tête de liste Vannes au Cœur !